Les écolieux en synthèse : Différence entre versions

De Wiki ECOPOL
("copier-coller de la version 1.1 mai 2016 de l'ODT CDN")
 
(Une révision intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
'' projet écologique, évaluation, auto-évaluation, mutualisation, économie fonctionnelle, culture libre, revenu sur place, communauté intentionnelle, durabilité, modèle de société, pratiques durables, transition, critères. ''
+
''[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=%C3%A9cologique écologique],
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_fonctionnalit%C3%A9 économie fonctionnelle],
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Coop%C3%A9ration coopération],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=communaut%C3%A9 communauté],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=%C3%A9colieu écolieu],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=mutualisation mutualisation],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=gouvernance gouvernance],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=citoyennet%C3%A9 citoyenneté],
 +
[https://groups.diigo.com/group/ecopol/search?what=num%C3%A9rique numérique],
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Intentionnalit%C3%A9 démarche intentionnelle],
 +
critères,
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89valuation évaluation],
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Durabilit%C3%A9 durabilité],
 +
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonne_pratique bonnes pratiques],
 
------------
 
------------
Derrière tous les écolieux que nous avons décrits dans cet acte, il existe une même volonté d'introduire l'écologie dans notre cadre de vie. Mais elle s'exprime à travers différents chemins, différentes méthodes, différents objectifs. Cela explique la diversité des propositions avec leurs points faibles et leurs points forts.
+
Dans ces divers types d'écolieux que nous avons décrits dans cet acte, il existe une même volonté de vivre une écologie pratique au quotidien. Mais elle s'exprime à travers différents chemins, différentes méthodes, différents objectifs. Cela explique la diversité des propositions avec leurs points faibles et leurs points forts.  
  
Le tableau suivant reprend et compare les différents types de projets écologiques existants en les passant au prisme des critères de durabilité à l’œuvre dans chacun d'eux. Pour permettre d'évaluer à quel point la transition proposée tend vers la durabilité, six critères de classification ont été retenus (ligne horizontale supérieure). La proposition Ecopol, en bas du tableau, a ainsi été élaborée de manière à valoriser le meilleur des expériences d'hier et d'aujourd'hui  :
+
Le tableau ci-après reprend et compare les différents types d'écolieux existants décrits dans ce chapitre.  
  
{| class="wikitable centre"
+
Pour permettre d'évaluer à quel point la transition proposée tend vers la durabilité, six critères de classification ont été retenus :
! width="16%"| Quoi/Qui
 
! width="14%"| Communauté intentionnelle
 
! width="14%"| évaluation périodique
 
! width="14%"| Propriété partagée
 
! width="14%"| Mutualisation budgétaire
 
! width="14%"| Revenus sur place
 
! width="14%"| Citoyenneté 2.0
 
|-
 
| Peuples premiers
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
|-
 
| Communautés intentionnelles
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
|-
 
| Friches reconverties
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
|-
 
| Villes écologiques
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
|-
 
| Ecoquartiers
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#000000" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
|-
 
| Villages en transition
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
|-
 
|Ecovillages
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
| bgcolor="#868686" |
 
|-
 
| ECOPOL
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
|}
 
  
{| class="wikitable" border="1"
+
*'''Démarche intentionnelle '''
|-
 
! Code Couleur
 
|-
 
| bgcolor="#000000" |
 
| Pas du tout
 
|-
 
| bgcolor="#868686" |
 
| Peu
 
|-
 
| bgcolor="#ECECEC" |
 
| Moyennement
 
|-
 
| bgcolor="#FFFFFF" |
 
| Beaucoup
 
|}
 
  
 +
La communauté a choisi de vivre ensemble, les gens ne vivent pas là parce qu'ils n'ont pas d'autres options. L'intention va au-delà du regroupement de logements économisant les énergies. L'intention est clairement de partager du temps, de l'expérience, des biens et services.
  
 +
*'''Auto-évaluation périodique'''
  
*'''Démarche intentionnelle'''  <br> 
+
Les cohabitants organisent des activités leur permettant d'évaluer la viabilité de leur communauté, de la manière qui leur semble la meilleure : moments de partage tous ensemble, liste des points à améliorer, questions à choix multiples, etc Ce qui compte, c'est qu'ils acceptent l'idée de réfléchir collectivement sur le sujet.
La communauté a choisi de vivre ensemble, les gens ne vivent pas là parce qu'ils n'ont pas d'autres options.
 
  
*'''évaluation périodique'''   <br>
+
*'''Propriété collective du lieu et des infrastructures'''
Les co-habitants organisent des activités leur permettant d'évaluer la viabilité de leur communauté, de la manière qui leur semble la meilleure : moments de partage tous ensemble, liste des points à améliorer, questions à choix multiples... Ce qui compte, c'est qu'ils acceptent l'idée de réfléchir collectivement sur le sujet.
+
 +
Les lieux de vie sont en propriété collective. Les habitants ne peuvent ni revendre leur logement à un prix libre, ni imposer aux autres habitants de nouveaux voisins. Cette économie dite fonctionnelle est basée sur le droit d'usage à vie et l'interdiction de spéculer sur les biens essentiels. Elle s'étend aux infrastructures comme les logements vacants, les mobiliers des espaces communs, les véhicules des cohabitants, le matériel éducatif et sportif...
  
*'''Propriété partagée''' <br> 
+
*'''Mutualisation budgétaire'''
Les lieux de vie sont en propriété collective. Les habitants ne peuvent ni revendre leur logement à un prix libre, ni imposer aux autres habitants des nouveaux voisins. Par extension, cette économie dite « fonctionnelle » s'étend aux infrastructures comme les logements vacants, les mobiliers des espaces communs, les véhicules des cohabitants...
 
  
*'''Mutualisation budgétaire'''<br>
+
Chaque habitant choisit de mettre en commun une part de son budget mensuel pour l'acquisition de biens et services utiles à tous. De plus, les habitants paient pour des espaces communs qui sont autant d'opportunités de coopération et de liens forts.
Mise en commun d'une part du budget mensuel de chaque habitant, au moins 10% hors du loyer, pour acquérir des biens et services utiles à tous.
 
  
*'''Revenus sur place'''  <br> 
+
*'''Revenus sur place'''
Les lieux sont prévus non seulement pour du logement, mais aussi pour des activités de micro-entreprises, pour que les habitants puissent se fournir des services entre eux et vis à vis de clients extérieurs.
+
   
 +
Les lieux sont prévus non seulement pour du logement, mais aussi pour des activités de micro-entreprises. Les cohabitants peuvent donc générer des revenus sur place et n'ont pas besoin de quitter l'écolieu chaque matin pour aller gagner leur vie à l'extérieur.
  
*'''Citoyenneté 2.0'''<br>
+
*'''Gouvernance et citoyenneté numérique'''
Les habitants utilisent les outils collaboratifs sur internet pour communiquer : prise de note participative pour les séances, débats via wiki, références sur les modes d'emplois existants sur le web. Ils ont compris la nécessité de ne pas "créer" une vision, une gouvernance et des pratiques, mais de les "découvrir", les suivre et les adapter à leur besoin. Ils savent recycler les idées et reconnaître la sagesse collective à l’œuvre sur le réseau des réseau. 
 
  
[[File:Racines d'arbre.jpg|thumb|Arbre du temple de Ta Prohm, sur le site d’Angkor<br />Auteur : Inconnu |thumb|800px]]
+
Les cohabitants utilisent les outils collaboratifs sur internet pour la gouvernance de leur lieu de vie. Ils ont compris la nécessité de ne pas créer une vision de leur cohabitat, de ne pas inventer une gouvernance et des règlements, mais plutôt de les découvrir en s'inspirant des écolieux existants, de les expérimenter et de les adapter à leurs besoins. Ils savent reconnaître et profiter de la sagesse collective à l’œuvre sur internet, réseau des réseaux.
 +
 
 +
En conclusion, la proposition Ecopol s'inspire du meilleur des expériences des écolieux existants. Ces méthodes seront détaillées dans le tome 2 à venir. Cette synthèse est aussi le fondement du chapitre 5 de ce tome 1, et du tome 2 à venir.
 +
 
 +
 
 +
Image « leader »
 +
https://www.dropbox.com/s/sse5qp4ci7tmel1/Image18-leaders.jpg?dl=0
 +
 
 +
IMAGE 13 – créatifs
 +
https://www.dropbox.com/s/732qcj0ttuswt1o/Image13-Cr%C3%A9atifs.jpg?dl=0

Version actuelle datée du 27 juillet 2016 à 09:38

écologique, économie fonctionnelle, coopération, communauté, écolieu, mutualisation, gouvernance, citoyenneté, numérique, démarche intentionnelle, critères, évaluation, durabilité, bonnes pratiques,


Dans ces divers types d'écolieux que nous avons décrits dans cet acte, il existe une même volonté de vivre une écologie pratique au quotidien. Mais elle s'exprime à travers différents chemins, différentes méthodes, différents objectifs. Cela explique la diversité des propositions avec leurs points faibles et leurs points forts.

Le tableau ci-après reprend et compare les différents types d'écolieux existants décrits dans ce chapitre.

Pour permettre d'évaluer à quel point la transition proposée tend vers la durabilité, six critères de classification ont été retenus :

  • Démarche intentionnelle

La communauté a choisi de vivre ensemble, les gens ne vivent pas là parce qu'ils n'ont pas d'autres options. L'intention va au-delà du regroupement de logements économisant les énergies. L'intention est clairement de partager du temps, de l'expérience, des biens et services.

  • Auto-évaluation périodique

Les cohabitants organisent des activités leur permettant d'évaluer la viabilité de leur communauté, de la manière qui leur semble la meilleure : moments de partage tous ensemble, liste des points à améliorer, questions à choix multiples, etc Ce qui compte, c'est qu'ils acceptent l'idée de réfléchir collectivement sur le sujet.

  • Propriété collective du lieu et des infrastructures

Les lieux de vie sont en propriété collective. Les habitants ne peuvent ni revendre leur logement à un prix libre, ni imposer aux autres habitants de nouveaux voisins. Cette économie dite fonctionnelle est basée sur le droit d'usage à vie et l'interdiction de spéculer sur les biens essentiels. Elle s'étend aux infrastructures comme les logements vacants, les mobiliers des espaces communs, les véhicules des cohabitants, le matériel éducatif et sportif...

  • Mutualisation budgétaire

Chaque habitant choisit de mettre en commun une part de son budget mensuel pour l'acquisition de biens et services utiles à tous. De plus, les habitants paient pour des espaces communs qui sont autant d'opportunités de coopération et de liens forts.

  • Revenus sur place

Les lieux sont prévus non seulement pour du logement, mais aussi pour des activités de micro-entreprises. Les cohabitants peuvent donc générer des revenus sur place et n'ont pas besoin de quitter l'écolieu chaque matin pour aller gagner leur vie à l'extérieur.

  • Gouvernance et citoyenneté numérique

Les cohabitants utilisent les outils collaboratifs sur internet pour la gouvernance de leur lieu de vie. Ils ont compris la nécessité de ne pas créer une vision de leur cohabitat, de ne pas inventer une gouvernance et des règlements, mais plutôt de les découvrir en s'inspirant des écolieux existants, de les expérimenter et de les adapter à leurs besoins. Ils savent reconnaître et profiter de la sagesse collective à l’œuvre sur internet, réseau des réseaux.

En conclusion, la proposition Ecopol s'inspire du meilleur des expériences des écolieux existants. Ces méthodes seront détaillées dans le tome 2 à venir. Cette synthèse est aussi le fondement du chapitre 5 de ce tome 1, et du tome 2 à venir.


Image « leader » https://www.dropbox.com/s/sse5qp4ci7tmel1/Image18-leaders.jpg?dl=0

IMAGE 13 – créatifs https://www.dropbox.com/s/732qcj0ttuswt1o/Image13-Cr%C3%A9atifs.jpg?dl=0